Enjeux/Débats
17/09/2012

Conférence environnementale : le Comité 21 se félicite des avancées mais reste vigilant

Le Comité français pour le développement durable se félicite des conclusions de la conférence environnementale, des 14 et 15 septembre à Paris. Le Président de la République François Hollande et son Premier Ministre Jean-Marc Ayrault ont rappelé l’exigence d’une transition globale de notre Pays, prenant en compte l’interdépendance des crises économiques, sociales, environnementales et sanitaires.
"La France semble se doter enfin d’un cap pour le développement durable mobilisant l’ensemble des ministères, et donne raison aux propositions du Comité 21 sur la nécessite d’une approche transversale des problématiques", se réjouit le réseau des acteurs du développement durable dans un communiqué de presse dont voici la suite :
 
"Cinq ans après le Grenelle de l’environnement, la conférence environnementale, rendez-vous annuel instauré par François Hollande, a permis d’esquisser une "feuille de route" sur l’exigence environnementale, tout en situant le débat dans une approche globale en faveur d’un développement durable. Les premières annonces s’inscrivent en effet dans une perspective de compétitivité économique ambitieuse, mais aussi de justice sociale et d’exigence environnementale.
Le Comité 21 se réjouit également de l’ambition affichée par l’Etat, en matière de recherche, de mutation économique, de fiscalité et de gouvernance, à travers la mise en place d’un guichet unique sur la rénovation thermique des logements chargé de conseiller les ménages qui souhaitent mettre leur habitation aux nouvelles normes énergétiques, la hausse de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP), l’orientation des fonds de la Banque Publique d’Investissement sur la transition écologique, le lancement d’une politique de recherche ambitieuse sur les véhicules « propres », la création de nouveaux parcs éoliens off-shore et l’élaboration d’un nouveau plan en faveur de l’agriculture biologique.
 
Le Président du Comité 21 Gilles Berhault estime qu’une « nouvelle étape vient d’être engagée. L’Etat nous a entendus, il s’est engagé ce week-end à réformer l’économie française en s’appuyant sur le levier environnemental. Il faut maintenant concrétiser et se donner un échéancier. La conférence devra également s’enrichir de nouveaux acteurs, ceux du développement durable, de la recherche, de l’innovation et des médias. La collaboration multi-acteurs démontre chaque jour son efficacité à tous les niveaux de territoires. » 
 
Le Comité 21 interpelle également l’Etat sur le réalisme des mesures prises. Il est en effet nécessaire, avant de décider de nouvelles obligations, que l’Etat s’attelle à identifier les points de blocage et les difficultés de mise en œuvre, ainsi que les leviers financiers et techniques. « Rien ne serait pire que les annonces ne soient pas suivies de mesures concrètes  » ajoute Gilles Berhault.
 

Répondre à cet article


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
Recopiez le code

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
PARTICIPEZ

Ce site Puissance2D est aussi le vôtre.

> Annoncez une manifestation
> Transmettez vos communiqués de presse
> Envoyez vos photos, vidéos, enregistrements                                  (avec vos coordonnées et une autorisation de publication)
> Proposez votre blog spécialisé ou votre newsletter

envoi@puissance2d.fr

LE KIOSQUE




BIEN ETRE ET SANTE
Centre Stress Info