logo puissance 2d

En Bref

Excuses d'Apple, "une reconnaissance de culpabilité" selon l'avocat de l'association qui a porté plainte pour obsolescence programmée

Apple a présenté cette nuit ses excuses pour le ralentissement volontaire de ses iPhone et offre un dédommagement de 29$ par changement de batterie.
Pour Me Emile Meunier, l'avocat de l'association HOP qui a porté plainte pour le délit d'obsolescence programmée, cette reconnaissance de culpabilité est bon début mais les explications données par la marque à la Pomme sont loins d'être satisfaisantes.

Me Emile Meunier, l'avocat de l'association HOP qui a porté plainte déclare : "Nous prenons ces excuses et ce dédommagement proposé comme une reconnaissance de culpabilité pour les ralentissements qui avaient été constatés par les possesseurs d'iPhones. C'est un bon début, et cela démontre que nous avons eu raison d'agir avec d'autres, mais c'est loin d'être suffisant".

Apple doit encore répondre à au moins trois questions :
1. Ce problème a été constaté sur les iPhones au moins depuis 2012, pourquoi ce silence toutes ces années ?
2. Pourquoi les ralentissements suite à la mise à jour de l'iOS surviennent toujours au moment de la sortie d'un nouveau modèle ?
3. Apple indique que la batterie en Lithium-ion est la cause du problème car elle éteindrait l'iPhone de manière inopinée, pourtant la plupart des appareils électroniques, dont les Samsung, sont équipés d'une batterie similaire et ne rencontrent pas ces difficultés.

Une enquête pénale doit être ouverte suite à notre plainte et confiée à la DGCCRF, c'est la seule manière de répondre à ces questions" conclut l'avocat.

L'association HOP et son avocat avaient déjà déposé la première plainte pénale pour obsolescence programmée en France contre les fabricants d'imprimantes, dont Epson.
Le Parquet de Nanterre a annoncé hier l'ouverture d'une enquête préliminaire confiée à la DGCCRF. Selon le code de la consommation, cette infraction est passible de deux ans de prison et jusqu'à 5% du chiffre d'affaire de la société.

Les adresses pour consommer local

UN EMPLOI ?

Suivez-nous