logo puissance 2d

Environnement
30/07/2015
Que faire au Muséum national d’Histoire naturelle pendant les vacances ?
A l'occasion des vacances d’été de nombreuses activités sont proposées au cœur du Jardin des Plantes, à Paris. Tous les jours, chacun peut découvrir les expositions temporaires et permanentes des galeries, mais aussi les activités dans les jardins et la Ménagerie. Les grands singes, les crabes et leurs acolytes attendent, avec les médiateurs du Muséum, parisiens et touristes pour leur faire découvrir tous leurs secrets. L’exposition « Sur la piste des grands singes » continue !
28/07/2015
ADN et fossiles permettent de dater l’origine des blattes, des mantes et des termites
L’origine des différents groupes de Dictyoptères (blattes, mantes, termites) est très controversée. Afin de vérifier les datations communément admises, une équipe principalement constituée de chercheurs de l’Institut de systématique, évolution, biodiversité (Muséum national d’Histoire naturelle/CNRS/UPMC/EPHE) a utilisé une approche associant phylogénie moléculaire et paléontologie. Les scientifiques ont pu définir que l’origine des Dictyoptères était beaucoup plus récente que ne le laissaient supposer certains fossiles ou de précédentes estimations ; ces résultats sont publiés dans la revue PLOS ONE.
19/07/2015
La réserve naturelle de Chérine (Indre) fête ses 30 ans
Située au cœur de la Brenne (Indre), la Réserve naturelle de Chérine compte parmi les zones humides françaises d’importance internationale. Depuis 30 ans, avec le soutien du WWF France, elle abrite un patrimoine naturel remarquable comprenant landes, prairies humides, étangs et bois et des espèces emblématiques de la Brenne telles que la guifette moustac (une petite mouette d’eau douce) et la cistude d’Europe (une tortue aquatique).
17/07/2015
Une nouvelle réponse aux rigueurs climatiques : la torpeur en période de disette
Une récente étude publiée dans la revue Oecologia apporte un nouvel éclairage sur la manière dont les animaux peuvent répondre aux changements climatiques. Une équipe de chercheurs de l’unité Mécanismes adaptatifs et évolution (Muséum national d’Histoire naturelle/CNRS) et du laboratoire Écologie comportementale et sociobiologie du Centre allemand de primatologie (Université de Göttingen) vient d’explorer cette question à travers l’étude de la physiologie d’un petit primate des forêts sèches de Madagascar, le microcèbe murin.
11/07/2015
Sixième Extinction : 7% des espèces probablement déjà disparues
Ce ne serait pas 1,3% mais 7% de la biodiversité terrestre qui aurait disparu, soit environ 130 000 des espèces déjà connues. C’est le constat que fait une équipe pluridisciplinaire de chercheurs français, notamment de l’Institut de Systématique, Évolution et Biodiversité (Muséum national d’Histoire naturelle/CNRS/UPMC/EPHE), du Centre des sciences de la conservation (Muséum national d’Histoire naturelle/CNRS/UPMC) et de l’université d’Hawaï , dans un article qui vient de paraitre dans les Proceedings of the National Academy of Science (PNAS).
11/07/2015
Plan Loire : plus de 250 millions pour six ans
Réduire les risques d'inondation, restaurer la qualité des eaux en particulier des milieux aquatiques, améliorer la connaissance du patrimoine ligérien... Pour atteindre ces objectifs, il faut programmer des actions et les financer. C'est l'objet du contrat de plan interrégional Etat-Régions (CPIER), un des outils parmi d'autres. Pour la 4e vague du Plan Loire, la Région Centre-Val de Loire et l'Etat se sont engagés ce vendredi 10 juillet dans ce dispositif jusqu'en 2020. L'Etat, qui a déjà signé avec d'autres Régions concernées, apporte 111 millions dans ce CPIER, et la Région Centre-Val de Loire 23,3 millions. Avec les autres outils comme le programme opérationnel européen FEDER Loire, ou les CPER (contrats de plan entre l'Etat et chaque Région) ce sont plus de 250 millions qui vont être affectés aux bons soins du fleuve royal pour six ans.
03/07/2015
Suivez le tour de France de la Biodiversité, du 4 au 26 juillet
Pour la troisième année consécutive, le Tour de France, France Télévisions et le Muséum national d’Histoire naturelle s’associent pour présenter aux téléspectateurs le « tour de France de la Biodiversité » et les sensibiliser à la richesse de leur patrimoine naturel. Tous les jours, à la prise d’antenne de chaque étape du Tour sur France 3 vers 13h50 puis sur France 2 à 15heures, un spot ludique et informatif présentera un espace naturel remarquable de la région traversée par les cyclistes. Bernard Hinault, quintuple vainqueur du Tour de France, est l’ambassadeur de cette campagne unique de promotion de la nature. Une façon originale de sensibiliser le public quelques mois avant la conférence sur les changements climatiques (COP21) qui se déroulera à Paris cet automne.
01/07/2015
Balade sur le site naturel préservé de la Sablière de Cercanceaux, à Dordives (Loiret) ce samedi 4 juillet
L’Association des Naturalistes de la Vallée du Loing organise, samedi 4 juillet, une balade nature sur le site naturel préservé de la Sablière de Cercanceaux, à Dordives (Loiret), en partenariat avec le Conservatoire d’espaces naturels de la région Centre, Gâtinais nature et la Ville de Dordives.
29/06/2015
Plus de 21 millions de données sur la flore intègrent l’Inventaire National du Patrimoine Naturel
Le Muséum national d'Histoire naturelle et la Fédération des conservatoires botaniques nationaux (FCBN) s’associent et intègrent des millions d’informations sur la flore française au sein de la plateforme de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN). Plus de vingt années de travail auront permis, aux Conservatoires botaniques nationaux (CBN) et à leurs partenaires, de cartographier la présence des végétaux sur le territoire français en associant une espèce à sa position géographique. Toutes ces données mises en ligne sont disponibles pour le public et deviennent ainsi un outil de décision fiable pour l’élaboration et le suivi des politiques publiques.
27/06/2015
Comment les pucerons manipulent les plantes
Pour se nourrir, les pucerons ont développé un mécanisme inhibant les défenses immunitaires de la plante. Des chercheurs de l’Inra et du CNRS révèlent pour la première fois que le puceron détourne l’un de ses propres mécanismes de défense pour attaquer et réprimer les réponses immunitaires de la plante hôte. Ces travaux sont publiés dans la revue Current Biology le 25 juin 2015.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...

Suivez-nous