logo puissance 2d

Nature
24/07/2016
L’étude d’un fémur humain datant de 500.000 ans révèle les interactions hommes-carnivores au Pléistocène moyen en Afrique du Nord
Un fémur humain portant des traces de morsures de carnivore découvert par une équipe franco-marocaine (projet ‘Casablanca’ – INSAP, MAEDI, Max Planck) dans le site de la Grotte à Hominidés de la carrière Thomas I à Casablanca vient de faire l’objet d’une étude récemment publiée dans la revue Plos One. Cette grotte est célèbre pour ses restes humains attribués à Homo rhodesiensis, découverts dans des niveaux datés d’environ 500 000 ans et associés à de nombreux restes de mammifères et outils en pierre. La question de leurs relations avec les autres occupants de la grotte était restée jusqu’à maintenant en suspens. Cette découverte permet de préciser les interactions hommes-carnivores au sein du site et plus largement au Pléistocène moyen en Afrique du Nord.
21/07/2016
Disparition des forêts de laminaires et tropicalisation
Une équipe internationale de biologistes marins, dont une équipe française du Muséum national d’Histoire naturelle, a mis en évidence une réorganisation brutale de l’écosystème marin du sud-ouest de l'Australie après une vague de chaleur marine sans précédent, similaire à une intense canicule sur Terre. L’article, publié dans la revue scientifique internationale Science, a analysé des données collectées de 2001 à 2015 sur plus de 2.000 km du littoral d’Australie Occidentale.
18/07/2016
Les reines de la nuit font leur cabaret, le 23 juillet à Dordives (Loiret)
Le Conservatoire d'espaces naturels Centre-Val de Loire réalise le samedi 23 juillet, une animation grand public sur le site naturel préservé de la Sablière de Cercanceaux, à Dordives (Loiret). Cette animation, proposée dans le cadre de la nuit internationale de la Chauve-souris, sera l’occasion de présenter les richesses de ce site d’exception et de découvrir les Chauves-souris au travers d'une conférence en première partie et d'une écoute en direct de leurs ultrasons en seconde partie.
16/07/2016
Une campagne estivale inédite de mesure de la pollution des rivières
L'Inra, en collaboration avec les Directions régionales de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL), les Agences de l'eau et des Bureaux d'études privés, lance une campagne inédite de mesure de l’état de santé de plusieurs cours d’eau français (Loire, Doubs, Vienne, Ardèche, Meurthe, Adour). Une méthode innovante d’identification (dite métabarcoding) basée sur le séquençage massif de l'ADN des diatomées (des algues microscopiques indicatrices de la qualité des eaux) présentes dans les cours d’eau va être testée dans cet objectif. Plus de 150 échantillons seront prélevés et permettront de comparer les données obtenues par séquençage massif et par identification classique des espèces au microscope. Les résultats seront disponibles à partir de 2017.
14/07/2016
Un seuil record de CO2 franchi dans l’hémisphère Sud
La concentration atmosphérique en dioxyde de carbone (CO2) mesurée au niveau de l'île d'Amsterdam (océan Indien Sud) vient pour la première fois de dépasser la valeur symbolique des 400 ppm1, soit 0,04 %, le mois dernier. Or, cet observatoire est celui où l'on relève les concentrations en CO2 les plus basses au monde (hors cycles saisonniers), du fait de son éloignement des sources anthropiques.
12/07/2016
Comité du Patrimoine mondial de l’Unesco : l’occasion de protéger les sites naturels les plus emblématiques du monde 11 au 20 juillet
Réunis à Istanbul du 11 au 20 juillet pour le Comité du Patrimoine mondial de l’Unesco, les pays du monde entier ont l’occasion d’aller plus loin dans la protection des sites naturels et mixtes les plus emblématiques de notre planète. Reconnus par l’Unesco pour leur valeur universelle exceptionnelle, ces sites constituent le plus haut niveau de protection de l’environnement. En sauvegardant de vastes aires d’habitat, ils contribuent également au développement économique et social et assurent ainsi aux communautés locales des moyens de subsistance pérennes. Pourtant, comme le soulignait le WWF dans un rapport, près de la moitié de ces sites – 114 sur les 229 classés au Patrimoine mondial - sont menacés par des activités industrielles.
11/07/2016
Comment les caméléons capturent leurs proies
Sous une apparence nonchalante, les caméléons sont des prédateurs redoutables, qui capturent leur proie en projetant soudainement leur langue avec une formidable précision. Ils peuvent même capturer des proies pesant jusqu’à 30% de leur propre poids ! Des chercheurs de l’Université de Mons et de l’Université libre de Bruxelles, en collaboration avec le Muséum national d’Histoire naturelle de Paris se sont penchés sur ce piège adhésif étonnant. Leur étude paraît dans la revue Nature Physics.
08/07/2016
Zoo du Jardin des Plantes à Paris : carnet rose de la ménagerie
Le point sur des dizaines de nouveaux nés à plumes et à poils depuis le début de l’année 2016 à la ménagerie du zoo du Jardin des Plantes à Paris, un site du Muséum national d'histoire naturelle.
04/07/2016
Nocturnes sur Loire cet été avec les Passeurs de Loire, en Loiret
Avec les Passeurs de Loire, la tradition continue… et la tradition, ce n’est pas seulement les balades commentées en bateau traditionnel sur le fleuve, mais aussi tout le patrimoine qui y est lié : la pêche, les poissons, les plats à base de poissons de Loire, les vins qui s’y accordent, les chants et histoires de mariniers, ce qu’il y a ‘en-dessous’ de l’eau et qu’on ne voit pas… C’est dans l’esprit de faire connaître voire revivre cela que les Passeurs de Loire organisent les ‘Nocturnes sur Loire’.
01/07/2016
À la redécouverte du patrimoine naturel français avec le tour de France de la biodiversité du 2 au 24 juillet
Du 2 au 24 juillet, pour la quatrième année consécutive, le Tour de France, France Télévisions et le Muséum national d’Histoire naturelle poursuivent leur partenariat, pour faire (re)découvrir aux téléspectateurs la diversité de leur patrimoine naturel...

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...

Les recettes d'Emilie

Suivez-nous