atouts
19/06/2012
EDITION

L’Inventaire du patrimoine culinaire de la région Centre proposé à la dégustation

« L’Inventaire du Patrimoine Culinaire de la Région Centre » vient de paraître aux éditions Albin-Michel. Cet ouvrage est le fruit de deux années de travail d’une équipe scientifique coordonnée par l’Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation (IEHCA) et l’université de Tours.

L’Inventaire du Patrimoine Culinaire de la Région Centre a été présenté en avant-première lors du dernier Salon international de l’Agriculture à Paris, sur le stand de la région Centre. François Bonneau, président de la Région Centre, félicite Francis Chevrier, directeur de l’IEHCA, (Photo d’archives Patrice Dézallé)

Cet inventaire est le 24e d’une longue série où toutes les régions sont représentées.
Sur 462 pages, l’ouvrage répertorie les produits : boissons et spiritueux, boulangerie, confiserie, pâtisserie, charcuterie, fruits, légumes, produits des eaux, produits laitiers, viandes et volailles et spécialités diverses.

« Cerise sur le gâteau », le lecteur peut y trouver près de 90 pages de recettes traditionnelles répertoriant de multiples spécialités des terroirs.

Un état des lieux des productions locales

L’idée de l’inventaire du patrimoine culinaire de la France a été lancée en 1989 par Jack Lang, alors ministre de la Culture, initiateur du Conseil national des arts culinaires (CNAC). Pour la région Centre, l’IEHCA a piloté le projet il y a deux ans, en s’entourant d’une équipe scientifique sous la direction des historiens Mary et Philip Hyman, de deux chercheurs du CNRS, Laurence Bérard et Philippe Marchenay, et Loïc Bienassis, coordinateur général du projet au nom de l’IEHCA et de l’université de Tours.
Cet inventaire constitue un véritable état des lieux des productions locales de la France. L’objectif de cette initiative est à la fois culturel et économique.

Tours candidate pour être Cité de la gastronomie

Pour Loïc Vaillant, président de l’université, l’inventaire est "l’aboutissement d’une ambition soutenue par la recherche universitaire à travers LEA, l’équipe Alimentation, et la Chaire d’excellence Unesco avec le CNRS".
Il rappelle aussi que Tours est "candidate pour être Cité de la Gastronomie", dans la foulée de l’inscription du repas gastronomique des Français, désormais inscrit au patrimoine mondial de l’humanité. Un projet similaire existe pour la tradition française des vins de terroir.


Dans la préface, Francis Chevrier, directeur de l’IEHCA, salue le président de la Région Centre, François Bonneau, ses vice-présidents à l’économie et à l’agriculture, et à l’enseignement supérieur qui ont adhéré au projet.
Mary Hyman rappelle que "l’exode rural a contribué à la perte des traditions et l’inventaire est un outil pour faire connaître et maintenir en vie ces traditions agricoles et alimentaires".
Il encourage les élus à se saisir de leurs produits locaux. Si les produits des eaux, les pâtisseries, les AOP des fromages comptent parmi les spécificités régionales, on voit des produits disparaître.

5.000 exemplaires

L’inventaire du patrimoine culinaire de la Région Centre a été imprimé à 5.000 exemplaires et est vendu au prix de 25 euros.

Opportunité de rencontre le lundi 25 juin

Une rencontre avec Loïc Bienassis autour de l’inventaire aura lieu le lundi 25 juin à 19heures à la librairie La Boîte à Livres, 19, rue Nationale à Tours.

Répondre à cet article


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
Recopiez le code

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
PARTICIPEZ

Ce site Puissance2D est aussi le vôtre.

> Annoncez une manifestation
> Transmettez vos communiqués de presse
> Envoyez vos photos, vidéos, enregistrements                                  (avec vos coordonnées et une autorisation de publication)
> Proposez votre blog spécialisé ou votre newsletter

envoi@puissance2d.fr

LE KIOSQUE




BIEN ETRE ET SANTE
Centre Stress Info