logo puissance 2d

Enjeux/Débats
19/05/2016

Pour des transports verts et inclusifs : une déclaration solennelle des Ministres européens des Transports

Voici la déclaration adoptée ce jeudi 19 mai par le Conseil des ministres des transports au Sommet 2016 du Forum International des Transports, à Leipzig, Allemagne.

Des transports écologiquement responsables, inclusifs, efficaces et économiquement durables joueront un rôle essentiel dans la mise en œuvre des engagements pris à la 21e Conférence des Parties (COP21) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), à Paris en décembre 2015, et pour la réalisation des objectifs de développement durable de l’ONU.

La reconnaissance de ce rôle de premier plan va de pair avec le devoir d’œuvrer pour un secteur plus vert et plus inclusif.

Notre défi consiste à assurer à tous l’accès aux transports à prix abordable et à offrir les services nécessaires aux échanges et à la mobilité dont dépendent nos économies et notre bien-être, tout en réduisant leur impact sur l’environnement et la santé publique.

La demande de transport augmente rapidement, en particulier dans le secteur du fret, alimenté par les échanges, et en raison de la motorisation rapide ou persistante observée dans les zones urbaines.

La majeure partie de cette croissance entraîne des émissions considérables de CO2.
L’Accord de Paris sur le climat marque l’avènement d’une ère nouvelle d’initiatives visant un avenir bas carbone dans les transports. Ce sera essentiel pour agir sur la tendance à la hausse de la part des transports dans les émissions mondiales de CO2 liées à l’énergie.

Les progrès des technologies de production d’électricité et de propulsion au moyen d’énergies renouvelables, la gestion de la demande et l’évolution des comportements, ainsi que les approches novatrices de rationalisation de la mobilité et d’aménagement du territoire seront nécessaires pour relever ces défis.

Parallèlement, il faudra tenir compte de facteurs exogènes tels que la démographie, l’urbanisation rapide, la nouvelle géographie des échanges, les nouvelles formes de travail et la connectivité numérique.
C’est notre capacité à relever ces défis et à tirer parti de ces opportunités qui permettra de faire des transports verts et inclusifs une réalité.

Nous, Ministres responsables des transports des pays membres du Forum International des Transports, sommes réunis sous la présidence du Danemark pour articuler une vision commune de ces défis et orienter nos actions pour y répondre.

Décarboner les transports
Nous, Ministres :
• reconnaissons la progression spectaculaire de la motorisation dans les pays et ses effets sur le changement climatique, la pollution atmosphérique et la santé publique, et insistons sur la nécessité d’adapter les activités et les politiques de transport pour inverser ces effets
• reconnaissons que l’Accord de Paris sur le climat et les objectifs de développement durable de l’ONU nous aideront à intégrer des politiques de transport bas carbone dans les initiatives nationales et locales en vue d’atténuer les effets préjudiciables du changement climatique et de favoriser un développement durable dans tous les pays membres du FIT
• prendrons des mesures afin de promouvoir des initiatives et des mécanismes efficaces qui favorisent des transports plus durables
• encourageons une coordination plus étroite des politiques de transport et d’environnement, entre tous les ministères et tous les niveaux hiérarchiques, en vue de mieux œuvrer à la mise en place de transports à la fois verts et inclusifs, à la faveur de politiques harmonisées, efficaces par rapport à leur coût et cohérentes
• soutenons activement les travaux d’analyse du FIT visant à aider les pays à réduire les émissions de carbone liées aux transports et à améliorer l’efficacité énergétique, tout en renforçant la sécurité et la sûreté des transports.

Promouvoir des transports inclusifs
Nous, Ministres :
• nous accordons à penser que les transports jouent un rôle crucial en donnant accès à l’emploi, à l’éducation, aux biens et aux services ainsi qu’à des opportunités pour tous
• reconnaissons que les transports publics ainsi que la marche et le vélo jouent un rôle essentiel en permettant un accès inclusif et en réduisant dans le même temps l’intensité carbone du secteur des transports, et qu’il est par conséquent indispensable d’accorder la priorité aux politiques et aux investissements destinés à promouvoir ces modes de déplacement
• sommes conscients de la nécessité de coordonner la planification et les politiques des transports et d’aménagement du territoire pour favoriser l’inclusion sociale, et en particulier l’élaboration de politiques intégrées des transports et du logement social qui augmentent l’accès à l’emploi en misant sur la proximité et des services de transport de grande qualité à prix abordable
• conseillons à toutes les autorités et à tous les opérateurs concernés de redoubler d’efforts afin de mettre en accessibilité les infrastructures, les équipements et les services de transport pour tous les voyageurs, y compris les personnes à mobilité réduite à titre temporaire ou permanent, compte tenu des prévisions démographiques et des avantages que l’accessibilité peut procurer à tous les voyageurs
• encourageons à continuer de mettre l’accent sur l’évaluation des avantages économiques, environnementaux et sociaux des transports inclusifs et accessibles pour en tenir compte dans les évaluations des projets et des politiques
• soutenons et faciliterons, dans la mesure du possible, l’exploitation des nouvelles technologies dans la planification des déplacements, la communication d’informations et les équipements embarqués afin de rendre les services et les infrastructures de transport accessibles à tous.

Des modes de transport au service d’une croissance verte et inclusive

Nous, Ministres :
• affirmons que tous les modes de transport jouent un rôle important en stimulant une croissance plus verte et plus inclusive
• reconnaissons que la croissance observée dans le secteur maritime fait ressortir la nécessité d’une coopération renforcée entre les acteurs des transports en vue d’œuvrer à la protection de l’environnement, tout en assurant au secteur des conditions-cadres propices, par une collaboration suivie au sein de l’Organisation maritime internationale
• reconnaissons que la croissance prévue du transport aérien obligera à prendre des mesures pour atténuer son impact sur l’environnement, tout en s’adaptant au changement climatique ; à cet égard
• soutenons les efforts visant à établir un cadre propice à une aviation durable conformément aux décisions de l’Organisation de l’aviation civile internationale
• encourageons les efforts pour favoriser les transports publics et des formes intermodales de mobilité individuelle et de fret dans les espaces urbains, intégrées plus efficaces afin d’améliorer la sécurité et l’accès et de réduire la congestion, les émissions de CO2, la pollution atmosphérique et le bruit
• préconisons la modernisation et le développement du transport par voies navigables pour contribuer au transport durable de marchandises et de voyageurs
• reconnaissons que l’investissement dans le fret ferroviaire et le transport combiné peut être efficace pour réduire l’impact environnemental des chaînes logistiques
• encourageons à accorder une haute importance au développement durable du transport routier international de marchandises
• reconnaissons que les mesures en faveur de la planification, de l’entretien et du développement d’infrastructures de transport de qualité contribuent à la résilience du secteur des transports, à l’atténuation des effets du changement climatique, ainsi qu’à la croissance économique et à la cohésion sociale.

Nouvelles technologies et développement du numérique : faciliter la transition vers des transports verts et inclusifs
Nous, Ministres :
• nous félicitons des avantages que procurent aux transports les avancées des nouvelles technologies et des modèles économiques et de travail ainsi que numériques en améliorant la durabilité des infrastructures et des services de transport, ainsi que l’accès aux services de transport pour tous
• affirmons notamment que l’augmentation de la connectivité et de l’automatisation dans le secteur des transports est porteuse de plus grands avantages pour la sécurité, l’efficience, l’environnement et l’accès aux opportunités
• reconnaissons que les données sont essentielles pour planifier, mettre à disposition et gérer les services et infrastructures de transport, et que l’automatisation de la production et du partage de données entre les secteurs public et privé laisse entrevoir d’importants avantages
• reconnaissons que les cadres de réglementation peuvent devoir être adaptés pour accompagner cette nouvelle dynamique économique, tout en protégeant les données personnelles, la santé publique et l’environnement, ainsi qu’en concrétisant d’autres avantages économiques et sociaux.

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

UN EMPLOI ?

Suivez-nous