atouts
26/07/2012
FINANCEMENT

Près de 22 millions pour 162 projets en région Centre, dont certains sur le développement durable et la santé

En région Centre, près de 162 projets verront le jour grâce aux Fonds européens et au Contrat de Projets Etat-Région.

Sélectionnés par le comité de programmation du 5 juillet 2012, ces projets bénéficieront d’un coup de pouce financier de l’Union européenne et du Contrat de Projets Etat - Région.

 
Le comité de programmation régional sélectionne les projets qui bénéficieront des subventions européennes et des crédits du Contrat de projets Etat-Région. Il se réunit tous les deux mois.
Le 05 juillet 2012, les membres du comité ont sélectionné 162 projets, qui bénéficieront de 21,85 millions d’euros de l’Union européenne, de l’Etat et du Conseil régional :
>> 4,08 millions d’euros du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) ont été alloués à 19 projets.
>> 3,43 millions d’euros du Fonds Social Européen (FSE) ont été accordés à 79 projets.
>> 0,41 millions d’euros du Fonds Européen Agricole pour le DEveloppement Rural (FEADER) ont été attribués à 14 projets.
>> 13,93 millions d’euros ont été consacrés à 50 projets dans le cadre du Contrat de projets Etat-Région (CPER).
Le prochain comité de programmation aura lieu le 04 octobre 2012.
Retrouvez tous les projets financés par les fonds européens sur le site www.europe-centre.eu
 
Zoom sur quatre projets sélectionnés
 
Cap vers l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés
Former les personnes handicapées en vue de leur insertion dans le monde professionnel, tel est l’objectif du projet d’Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) « Hors les Murs » porté par l’Association Départementale des Pupilles de l’Enseignement Public d’Eure-et-Loir (ADPEP 28).
 
Le projet ESAT « Hors les Murs » offre aux personnes en situation de handicap l’opportunité de bénéficier d’une formation qualifiante via une insertion progressive dans le monde du travail. Les bénéficiaires sont en effet accueillis dans des collèges volontaires du département, au sein des équipes des établissements en charge de l’entretien des locaux et des espaces verts, mais aussi de la préparation des repas. Ils apprennent ainsi les bases du métier et se spécialisent en vue de leur insertion professionnelle en entreprises ou en collectivités. En plus de leur travail quotidien, des actions sont mises en place afin de permettre aux personnes handicapées de s’informer, de s’ouvrir au monde du travail et de se former, comme par exemple la sophrologie, l’ « art-thérapie », ou encore l’initiation à l’informatique et la préparation à l’embauche.
 
Pour s’assurer de la réussite de chacun et réajuster régulièrement les projets individuels, les travailleurs bénéficient d’un accompagnement personnalisé par une éducatrice de l’ESAT.
Aujourd’hui, 24 stagiaires sont accueillis dans quatre antennes de l’ESAT à Nogent-le-Rotrou, Chartres, Châteaudun et Dreux et les 21 collèges partenaires du département.
 
Depuis plus de trois ans, l’Europe, via le Fonds Social Européen (FSE), soutient l’opération ESAT « Hors les Murs ». Pour l’année 2012, elle financera à hauteur de 90.000 € cette aventure solidaire dont le coût total est de 434.311,60 €.

 

Mieux soigner certaines maladies graves grâce à la recherche sur les anticorps
La région Centre participe à rendre l’industrie pharmaceutique française compétitive sur la plan international, grâce à l’intérêt médical majeur suscité ces dernières années par l’utilisation des anticorps dans le traitement de nombreuses maladies. Focus sur le projet OUTEXFON.
Le projet OUTEXFON s’appuie sur les recherches et études développées dans le cadre du labex MAbImprove. Porté par le PRES (Pôle régional d’enseignement supérieur) Centre Val de Loire Université, MAbImprove a été labellisé laboratoire d’excellence (« LabEx ») en 2011, dans le cadre du programme « Investissements d’avenir » lancé par l’Etat et financé pour 10 ans à hauteur de 8 millions d’euros.
Il est fondé sur un partenariat entre les Universités de Tours et de Montpellier, associant l’INSERM, le CNRS, l’INRA, le CHRU de Tours et le centre anti-cancéreux de Val d’Aurelle.
L’utilisation des anticorps dits monoclonaux dans le traitement de nombreuses maladies est d’un intérêt médical majeur, ce qui encourage le développement de la recherche dans ce secteur
L’ambition du projet MAbImprove
est d’améliorer la façon dont les anticorps sont développés et utilisés, par la recherche sur leur mécanisme d’action et leur distribution dans l’organisme.
OUTEXFON a pour objectif de se doter d’outils pour l’étude de l’expression et de la fonction du récepteur FcRn sur la distribution biologique dans l’organisme des anticorps monoclonaux, d’une part, et sur le devenir d’une substance active contenue dans un médicament dans l’organisme, d’autre part.
Le projet vise également à atteindre un niveau compétitif international dans le domaine de la pharmaco - cinétique des anticorps thérapeutiques.
Le fonds européen de développement régional (FEDER) soutient ce projet de recherche à hauteur de 219.102,58 € pour un coût total de 500.321,86 €.

 

 
 

 

Un observatoire pour promouvoir le déploiement du très haut débit
Pour la région Centre, pas question de manquer le virage du numérique. Parce que les infrastructures numériques constituent un levier pour le territoire régional, l’État, la Région Centre, les collectivités locales et la Caisse des Dépôts et Consignations s’engagent pour le déploiement du très haut débit. Objectifs : réduire la fracture numérique et offrir à tous l’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC).
Une Stratégie de Cohérence Régionale d’Aménagement Numérique (SCoRAN) précisant les grandes priorités en matière de déploiement du très haut débit en région Centre, a été élaborée.
Parmi les préconisations de celle-ci, la création d’un Observatoire Régional d’Aménagement Numérique du Territoire (ORANTE) par le Groupement d’Intérêt Public (GIP) Région Centre InterActive, acteur ressource en charge de la mise en œuvre et du développement des TIC sur le territoire régional.
Pour mieux connaitre les réseaux et les services existants sur le territoire régional et favoriser la collaboration entre acteurs privés (opérateurs) et publics (collectivités), un Système d’Information Géographique (SIG) dédié aux services et aux réseaux sera créé dans le cadre de l’observatoire.
Véritable outil d’aide à la décision et à l’évaluation, celui-ci permettra d’assurer une gestion coordonnée et efficace des déploiements publics et privés, évitant ainsi le suréquipement et facilitant le déploiement des réseaux.
Une première phase d’étude est actuellement en cours pour préparer l’installation de l’observatoire à la fin de l’année 2012. Au programme de celle-ci l’identification des besoins des partenaires régionaux et une comparaison des bonnes pratiques en France.
Près de 125.000 € sont nécessaires pour la création de l’Observatoire Régional d’Aménagement Numérique du TErritoire (ORANTE). Le projet est financé par le FEDER à hauteur de 35 % et par le Contrat de Projets Etat-Région à hauteur de 45 %.

 


 
Près de 10 millions d’euros programmés pour la rénovation de la voie ferrée entre les gares de Vendôme (Loir-et-Cher) et Château-Renault (Indre-et-Loire)
La ligne à voie unique Dourdan – La Membrolle (Paris – Châteaudun – Vendôme – Tours) assure une double fonction de liaison entre l’Ile-de-France et l’Eure-et-Loir et de desserte régionale du bassin de vie de Tours.
 
Le projet de modernisation et de régénération de cette ligne est inscrit à l’article 7.1 du Contrat de Projets Etat / Région Centre, au titre du « Grand Projet Déplacement de Voyageurs ». Ce projet bénéficie sur la période 2007-2013 de plus de 44 millions d’investissements. Ils permettront à la fois de rétablir la vitesse nominale des circulations sur des zones où des ralentissements à 40 ou 60 Km/h ont été imposés par le vieillissement de l’infrastructure, et d’augmenter cette vitesse nominale jusqu’à 140 km/h sur certains tronçons. Ainsi seront améliorés tant le confort des usagers que l’attractivité du mode ferroviaire.
 
A la suite des sections nord et sud, dont les travaux ont commencé dès 2009 et doivent s’achever fin 2012, une dernière convention vient d’être programmée lors du comité de programmation du 5 juillet 2012 et concerne des travaux de voie entre les gares de Vendôme et Château-Renault (section centrale).
 
Les travaux concernés, planifiés entre septembre et décembre 2013, représentent un montant d’investissements de 9.675.385 € HT subventionnés à hauteur de 5.875.818 € par la Région Centre et de 3.194.192 € par l’État ; la participation de Réseau Ferré de France, maître d’ouvrage du projet, est de 605.375 €.

 

 

Répondre à cet article


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
Recopiez le code

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
PARTICIPEZ

Ce site Puissance2D est aussi le vôtre.

> Annoncez une manifestation
> Transmettez vos communiqués de presse
> Envoyez vos photos, vidéos, enregistrements                                  (avec vos coordonnées et une autorisation de publication)
> Proposez votre blog spécialisé ou votre newsletter

envoi@puissance2d.fr

LE KIOSQUE




BIEN ETRE ET SANTE
Centre Stress Info