logo puissance 2d

atouts
29/08/2016

Stationnement : un paiement à distance, souple et pratique, lancé à Orléans

Les nouvelles technologies n'en finissent pas de révolutionner nos usages. Et parfois avec de réels avantages. Ainsi du système de paiement à distance du stationnement de surface que vient de lancer, ce lundi 29 août, la ville d'Orléans. Ce système fonctionne déjà sur Paris et d'autres grandes villes de province. Orléans est la première en région Centre-Val de Loire à l'adopter. Un service souple et pratique que devraient apprécier les usagers, d'autant qu'il y a une compatibilité avec les villes utilisant le même opérateur...

 

 

Depuis ce lundi 29 août, à Orléans, vous pouvez stationner votre véhicule sur l’une des quelque 3.000 places extérieures soumises à horodateur, sans utiliser obligatoirement de monnaie ni insérer votre carte bancaire pour payer.

Comment ? En utilisant votre téléphone ou par internet ! Ce, grâce à une application proposée par PayByPhone. A condition, bien sûr, d’avoir téléchargé cette application sur votre téléphone, votre ordinateur et/ou votre tablette.

Cette nouvelle modalité est simple, gratuite et sécurisée.
Elle est particulièrement intéressante en arrivant si vous ne disposez pas des autres moyens de paiement acceptés par la borne. Et encore plus si vous avez besoin de prolonger la durée du stationnement.

Vous vous êtes éloigné de votre véhicule, ou vous restez plus longtemps que prévu au restaurant, chez le coiffeur ou à la banque ? Plus besoin, alors, de revenir quatre à quatre à la borne avant qu’un contractuel passe : vous pouvez prolonger à distance la durée de stationnement, autant de fois que vous le souhaitez. Et ne régler que le temps réellement utilisé.


Olivier Carré, député-maire d’Orléans, fait une démonstration du fonctionnement du système à partir de son propre téléphone mobile. Ainsi, la voiture n’est plus "un fil à la patte", explique-t-il.
(Photos Patrice Dézallé)


"Nous avons des bornes suffisamment sophistiquées", souligne le député-maire Olivier Carré en présentant ce nouveau dispositif en compagnie d’Olivier Geffroy, maire-adjoint à la Sécurité et la Tranquillité Publique, Jean-Luc Poisson, conseiller municipal en charge de la circulation et du stationnement.

Ce dispositif constitue le dernier maillon des adaptations apportée au stationnement payant sur la ville. Une modalité de "la ville facilitée", pour reprendre son expression.

Le numéro de serveur vocal s’adresse plutôt aux personnes qui ne disposent pas d’un modèle de téléphone mobile récent et ne peuvent donc télécharger l’application.

 

 

Comment s’y prendre ?

 

 

Télécharger l’application sur le site PayByPhone (capture d’écran du site, ci-dessus). Ou en passant par les boutiques d’applications pour iPhone, Androïd, Apple Watch.
Site internet pour mobile : paybyphone.fr

Numéro du serveur vocal : 01 74 18 18 18

Ouvrir un compte avec son numéro de téléphone, son numéro de carte bancaire, et le numéro d’immatriculation du véhicule.

Ce service est disponible pour tous les usagers : résidents, abonnés ou non, mais aussi visiteurs, particuliers et professionnels.
On peut ainsi s’enregistrer pour plusieurs véhicules.


Un SMS bienveillant
Plus question d’oublier l’heure limite de stationnement. Si vous avez choisi l’option (et vous avez bien intérêt à le faire), le système vous informe par SMS que le délai est bientôt écoulé, à partir de la durée choisie initialement. Et il vous propose de recharger à votre guise.

Grâce à l’application, on peut aussi arrêter le temps de stationnement juste au moment où l’on veut. Ainsi on paie à la durée réelle. Si l’on avait prévu plus large, un remboursement de la différence peut-être obtenu.

Comment se fait le contrôle ?

 


Comme il n’y a pas de ticket, cela peut intriguer les contrôleurs. La vérification de validité du stationnement se fait à partir de la plaque d’immatriculation du véhicule stationné.
Les agents municipaux sont équipés d’un boîtier qui leur permet d’accéder à un terminal. Ils peuvent ainsi savoir, avec le numéro d’un véhicule en stationnement sans ticket, si celui-ci bénéficie d’un paiement à distance ou non, et si la plage horaire est payée.
"Nous avons été formés la semaine dernière"
, indique le capitaine de la police municipale orléanaise.


Et le coût ?
C’est gratuit pour l’usager assure le maire. La ville paie le service à l’opérateur PayByPhone à hauteur de 25% de toutes les recettes, y compris la transaction bancaire.
En contre-partie, faut-il prévoir ou craindre une hausse du tarif de stationnement ? "Je ne dis pas qu’ils ne bougeront jamais plus. Mais ils ne bougeront pas avant longtemps", certifie Olivier Carré.
D’autant qu’il a déjà été procédé à une mise au niveau des tarifs pratiqués par les villes de moins de 100.000 habitants.

 


D’autres villes l’ont adopté

Près de 3.000 places de stationnement extérieur sur Orléans sont associées à des bornes de paiement qui permettent de payer à la fois par monnaie et carte bancaire, mais aussi, depuis ce lundi 29 août 2016, par une application à télécharger sur internet. Cette application est bien sûr utilisable par ordinateur, tablette ou téléphone mobile.


Une soixantaine de villes française ont d’ores et déjà mis en place le système de paiement à distance du stationnement par PayByPhone, notamment Paris et en région parisienne, mais aussi Rambouillet, Nantes, Saint-Nazaire, La Rochelle, Angoulême, Le Havre, Montpellier, Nice, Toulon... Et même Beaumont-du-Gâtinais...
Le compte créé permet de profiter du dispositif dans les autres villes où il est installé.

Y avait-il d’autres offres concurrentes ? "Nous avons reçu quatre propositions. Nous avons retenu celle de PayByPhone pour son meilleur rapport qualité/prix", expliquent les élus orléanais.

Olivier Carré dit avoir expérimenté ce système à Paris et avoir apprécié son utilité et sa simplicité. "J’ai trouvé cela extrêmement pratique". "Et il y a un fort taux d’acceptabilité. Cela change le rapport au stationnement de surface".
Orléans est la première ville de la région Centre-Val de Loire à proposer ce service. "Ce système est fait aussi pour faciliter l’accès à la ville et favoriser le commerce", n’oublie pas d’indiquer Olivier Carré.

Patrice Dézallé

 

 

Cam Park, un autre système en phase de test

En attendant une éventuelle étape supplémentaire : l’optimisation du stationnement de surface grâce à la géolocalisation. Même si ce n’est pas pour demain, confie Olivier Carré.

Cam Park est en phase de test par une star—up orléanaise justement. Le principe consiste à analyser des vidéos en temps réel pour évaluer la disponibilité des places de stationnement. Les images se détruisent aussitôt. Il n’y a donc pas de problème de confidentialité.
Ce système coûte très cher et il n’est pas encore totalement fiable, indique Olivier Carré.

 

 

 

 

 

 

 

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

Suivez-nous