logo puissance 2d

Nature
19/04/2017

Vaches et boucs sont de retour au Parc des Beaumonts à Montreuil (Seine Saint-Denis) pour l’éco-pâturage

Vendredi 14 avril, deux vaches et 8 boucs ont été installés au parc des Beaumonts à Montreuil (Seine Saint-Denis) en présence de l’éleveur et des agents municipaux des parcs et jardins pour assurer l'entretien par pâturage jusqu'au début de l'automne. Dans les années 1960, la ville de Montreuil achète les terrains (22 ha) puis comble les galeries avant le démarrage de l’aménagement du parc à partir de 1986. En 1999, impulsé par Pierre Rousset, ornithologue, un espace naturel de 11 ha au cœur du parc y est installé et bénéficie d’une gestion écologique (pas de pesticides, utilisation de broyat...).

Cet entretien particulier et ces espaces diversifiés (prairies fleuries, espaces boisés, mares) permettent l’accueil de nombreuses espèces animales et végétales, dont certaines sont rares. Le parc a intégré le réseau Natura 2000 de Seine-Saint-Denis en 2006.

Le parc des Beaumonts accueille depuis plusieurs années des vaches et un troupeau de boucs de type « chèvres des fossés ». Chaque année, cette technique de gestion alternative des terrains, s’étale de mai à novembre.
Avec la saison hivernale, ils retournent à l’abri chez leur propriétaire. L’éco-pâturage est une alternative naturelle et économique à la tondeuse à gazon et autres débroussailleuses polluantes et sonores.

L’éco-pâturage se révèle très efficace sur la zone centrale du parc. Il permet de maintenir en état la prairie en défrichant la végétation jusqu’à 2 m de hauteur (épineux, ronciers et sureau yèble).
C’est un débroussaillage naturel et dans des endroits inaccessibles. Cet espace a été agrémenté d’aubépines et de prunelliers et graminées pour offrir un terrain de jeu diversifié aux oiseaux protégés.

La présence des chèvres/boucs s’accompagne du développement d’un cortège d’autres espèces animales : vers de terre, champignons fumicoles, diptères, coléoptères et avifaune prédatrice associée.
L’introduction d’herbivores permet ainsi d’optimiser le potentiel botanique du milieu.
L’action de pollinisation par ces insectes favorise aussi le brassage génétique entre les végétaux et assure la production de graines que de nombreux granivores (insectes, oiseaux, mammifères) sauront exploiter.
L’éco-pâturage est complété par une fauche hivernale, gérée par l’équipe des jardins.

Le parc des Beaumonts qui culmine à 110 m, est une ancienne carrière de gypse dont on tirait le plâtre pour la construction des murs à pêches de la ville (qui couvrait les 2/3 de la ville et dont il reste aujourd’hui une partie protégée sur 4 hectares un peu plus au nord). Il fait l’objet d’une gestion éco-responsable pour l’entretien des espaces verts, en favorisant l’utilisation de produits et de matériels les plus respectueux de l’environnement, et développant des pratiques de gestion écologique.
Dès 1930, les galeries souterraines de la carrière sont utilisées par des producteurs de champignons.

Dans les années 1960, la ville de Montreuil achète les terrains (22 ha) puis comble les galeries avant le démarrage de l’aménagement du parc à partir de 1986.
En 1999, impulsé par Pierre Rousset, ornithologue, un espace naturel de 11 ha au cœur du parc y est installé et bénéficie d’une gestion écologique (pas de pesticides, utilisation de broyat...).

Cet entretien particulier et ces espaces diversifiés (prairies fleuries, espaces boisés, mares) permettent l’accueil de nombreuses espèces animales et végétales, dont certaines sont rares.
Le parc a intégré le réseau Natura 2000 de Seine-Saint-Denis en 2006.


On peut y observer une grande variété d’oiseaux (faucons, mésanges), d’insectes (papillons, libellules), de mammifères (chauve-souris, musaraignes) et de fleurs protégées. Des animations de découvertes de la biodiversité y sont programmées.

Répondre à cet article


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
Les adresses pour consommer local

Suivez-nous